Les bibliothèques agiles

Notre établissement se lance dans une grande réflexion stratégique, l’idée étant d’en faire un établissement technologique de référence en 2025. A notre niveau, celui des bibliothèques, nous sommes donc en train de réfléchir à ce que nous pourrions être/faire dans ces années là.

C’est quoi, une bibliothèque académique en 2025 ? Et plus particulièrement, les 8  bibliothèques d’un établissement en réseau dont le sujet principal est la technologie ? Vaste question… Pour commencer, nous avons fait un benchmark d’établissements similaires au notre sur une dizaine de bibliothèques dans le monde. Il en ressort que tous ont des learning center comme ici, et , que tous ont une présence sur le web très étendue sur la plupart des réseaux sociaux connus (de moi en tout cas) et des sites web agréables et performants, la norme générale d’ailleurs semblant être le discovery tool. Beaucoup proposent des plates-formes pour l’apprentissage des compétences informationnelles, tous ont des horaires d’ouvertures autour du 24/7, tous ont un personnel de bibliothèque aux alentours de 5 pour 1000 étudiants.

Bien, la bibliothèque moderne, ouverte sur les réseaux, performante sur internet est donc l’élément basique d’une bibliothèque innovante en 2013. Oui, mais encore…

Si, comme le dit bibliomancienne, « Les bibliothèques, surtout les nouvelles bibliothèques, représentent de grands équipements aspirationnels : elles incarnent une vision, la manière dont une communauté se définit par rapport au savoir, à la culture et sa mémoire« , alors nous nous devons d’incarner cette vision pour notre établissement, tout au moins de la proposer, je reste modeste et pragmatique.

Comme nous sommes une école de technologie, comme notre modèle est et je pense restera pour un moment le MIT, je tombe sur le concept de fab-lab, dont voici une introduction.

Le concept s’est rapidement développé dans le monde parce qu’il correspond à une technologie mature, qu’il est plutôt léger et peu onéreux à mettre en place (environ 50k$, environ 100 m²), qu’il est innovant. Il a également trouvé sa place dans plusieurs bibliothèques publiques, en particulier aux USA, par exemple le Street Press de la Sacramento Public Library.

Dans les bibliothèques scolaires ou académiques,le mouvement est plus lent et on trouve le premier fab-lab dans une université américaine en juillet 2012, tiens tiens, c’est une université technologique.

Fab-lab, mais aussi co-workingtiers-lieu de création, voilà un ensemble de notions qui me semblent bien pertinentes pour nos futures bibliothèques (ou quel que soit le nom que nous leur donneront) dans un contexte ou l’on parle en interne d’apprentissage par projet, ou l’on diminue les heures de cours présentiel, ou la fréquentation de nos bibliothèques augmente de jour en jour.

Il reste que ces concepts sont ceux qui se développent aujourd’hui, en 2013. L’anticipation pour nous sera d’être constamment adaptables et à l’écoute de ces mouvements, de rester flexibles, en un mot, d’utiliser les concepts de la conception agile afin de savoir les proposer à nos publics en temps et en heure.

Christine O.

Publicités
Publié dans Accueil | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Pause Bib!

La bibliothèque de Cluny sort de ses murs et va venir à la rencontre  du public  les 2e  Lundi du mois le matin à la pause des étudiants, dans la « pyramide » lieu de vie de l’école.

Ce rendez-vous sera l’occasion de répondre à des questions, de recueillir des idées, de  « rafraichir la mémoire » sur certains points ou services qui sont à  disposition de nos publics,  de faire des découvertes … La première « Pause BIB » a eu lieu Lundi 14 janvier de 9h30 à 10h , les liseuses et l’Ipad qui sont empruntables  à la bibliothèque ont été présentés. Pour la prochaine séance, la nouvelle offre de livres numériques sera à l’honneur!

DSC03783

Publié dans Accueil | Tagué | Laisser un commentaire

Prêt de tablettes

Nous avons acheté deux iPad

iPad Books, Strasbourg / CC Elliot Lepers pour OWNI.fr, ownipics pour flickr / CC By-NC-SA 2.0

début 2011 pour la bibliothèque du centre parisien des Arts et Métiers. Je les ai laissés assez longtemps dans un placard car j’hésitais sur la manière de les mettre à disposition de nos publics.

Après avoir fait une veille sur le sujet, j’ai finalement opté pour une première expérience de prêt des iPad auprès des personnels. Nous avons commencé l’expérience en juin 2012 avec des prêts de 3 semaines et celle-ci a tout de suite eu du succès. Les personnels sont en effet contents de pouvoir essayer eux-mêmes cet objet dont ils entendent beaucoup parler et qu’ils n’ont pas encore forcément eu l’occasion de manipuler.

Pour garantir le prêt, j’ai finalement opté pour la signature d’un papier qui engage la responsabilité du lecteur sur le coût de l’objet qu’il emprunte. Je n’ai pas souhaité demander au lecteur une copie de son assurance civile comme le font certaines bibliothèques. Pour les lecteurs qui le souhaitent, nous donnons également un mini-guide d’utilisation (deux pages). Le prêt comprend également un étui de protection et le chargeur.

Les différentes étapes que j’ai suivies sont décrites sur ce schéma. Il contient également les documents utilisés.

Les tablettes n’ont pas de contenu spécifique, hormis quelques liens vers des musées parisiens et un ou deux livres classiques téléchargés dans le kiosque. Ils sont entrés dans Flora comme « ipad en prêt », ont un numéro d’inventaire et un code-barre ce qui facilite le prêt.

Dans un premier temps, ce sont les collègues de l’équipe qui ont emprunté les tablettes afin de pouvoir se familiariser avec leur manipulation. Je mets à jour les tablettes après chaque prêt (théoriquement, en fait je le fais de temps en temps).

Nous avons acheté deux autres tablettes en décembre 2012 et nous avons commencé le prêt pour les étudiants en janvier. Une file d’attente s’est tout de suite formée (24 heures après l’annonce sur notre ENT). Nous avons donc réduit le prêt à 8 jours.

Pour tout dire, voyant les étudiants suréquipés de mobiles et portables en tout genre, je ne m’attendais pas à cet engouement pour les tablettes. Comme quoi, l’objet aiguise encore la curiosité, même chez des étudiants qui peuvent par ailleurs paraître blasés.

Christine O.

Publié dans Accueil | Tagué | 1 commentaire

Fête de la science

Cette année, le centre de cluny se mobilise pour la Fête de la Science du 10 au 14 octobre. Thème : les « énergies pour tous » Comment la bib est-elle impliquée? Je coordonne les diverses manifestations et suis l’interlocutrice pour l’établissement auprès de la région. Nous organisons 3 conférences en lien avec des enseignants et le CCIC (précarité énergétique, éolien,bois-énergie). Nous accueillerons une expo de Yann Arthus Bertrand prêtée par le CDDP. Nous allons « libérer » une dizaine de livres pour tous les âges sur cette thématique dans l’abbaye (bookcrossing). Enfin, nous réinvitons la comédienne venue pour Open doc pour la JPO du 12 octobre. J’espère que nous aurons du monde!!

Publié dans Accueil | Tagué | Laisser un commentaire